Cor naturel Raoux

1819


Débosselage complet, déblocage de la coulisse d'accord, nettoyage et avivage du laiton.

Ciselure : "Raoux à Paris 1819"

Descendant du cor baroque, le cor naturel n'est intégré dans les orchestres qu'à la fin du 18ème siècle, notamment suite à deux innovations majeures pour lui : la technique du « bouché-main » et l’adjonction de tons de rechange.

La sonorité particulière et la justesse des cors naturels Raoux en font des instruments particulièrement recherchés dans le monde.
 

© Photographie : Christian Schryve & Luc Gallois / Illustration : Léa Martin / 2020