Clavicor ut/sib
Gautrot-Guichard

Vers 1845

 

Débosselage et nettoyage de l'instrument. Fabrication d'une coulisse d'accord, d'un bocal et de pièces liées aux pistons : vis d'arrêt, chapeaux, boutons, potences de coulisses des premier et troisième pistons.

Inventé par H. Danays en 1837, le clavicor a été breveté et fabriqué par le facteur Auguste Guichard. Equipé de piston de type Stölzel, sa perce se situe entre celle du cor et celle du saxhorn. Il existait en différentes tonalités (mib, ré, ut et sib) et avait pour but de remplacer l'ophicléide alto (ou quinticlave).

En 1845, Pierre-Louis Gautrot, beau frère et associé
d'Auguste Guichard, devient propriétaire des ateliers. 

Durant cette période de transition, les instruments produits sont à la fois signés Gautrot et poinçonnés Guichard. C'est le cas pour le modèle en ut/sib ci-dessus, restauré après avoir servi... de lampe ! Percé au niveau de la culasse pour faire passer un fil électrique, trois pattes avaient également été soudées dans le pavillon pour fixer un abat-jour !

© Photographie : Christian Schryve & Luc Gallois / Illustration : Léa Martin / 2020